fbpx
Français
English
© 2023 Green Trail TM | Tous droits réservés.
AIGUISER

SON COUTEAU DE CHASSE ET PÊCHE

LA BONNE TECHNIQUE

Un couteau aiguisé vous aidera à utiliser moins de force et moins de mouvement lors du dépeçage, de l’éviscération ou du découpage de votre trophée. Vous économiserez donc votre énergie et en plus, vous gagnerez en précision. Évidemment, il est possible de faire appel à un professionnel mais si vous aiguisez vos couteaux souvent, ça peut devenir cher. Voici donc quelques conseils pour apprendre à aiguiser vous-même vos couteaux. Attention à vos doigts !

LES DIFFÉRENTS OUTILS POUR AIGUISER SON COUTEAU

Les 3 principaux outils dépendent du temps que vous voulez passer sur l’aiguisage, de la qualité de rendu que vous désirez et du niveau d’expertise que vous voulez acquérir. 

Pour les débutants, il y a les aiguiseurs. Pour ceux qui ont un peu plus de temps, il y a les fusils. Et, enfin, pour ceux qui veulent vraiment de la qualité, il y a les pierres à aiguiser. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.

L'AIGUISEUR

Certaines marques ont développé ce concept en sachant que nombreux sont ceux qui ne veulent pas ou ne savent pas aiguiser un couteau. C’est la façon la plus facile et la plus rapide pour aiguiser son couteau. Par contre, l’angle d’aiguisage est rarement le bon pour un couteau de chasse. Ces aiguiseurs sont plutôt utilisés en cuisine. Par contre, il dépanne très bien sur place, pour aiguiser à la dernière minute. Il y a juste à passer votre lame dans l’aiguiseur et le travail se fait tout seul.

LE FUSIL

Avec le fusil, ça prendra un peu plus de temps et d’expertise qu’avec l’aiguiseur. Le rendu sera de meilleure qualité puisque vous choisissez vous-même votre angle, et, si vous y arrivez parfaitement, la durée de vie du couteau ne sera pas autant écourtée qu’avec l’aiguiseur.

Pour aiguiser son couteau avec un fusil, il suffit de poser la lame sur le fusil avec votre pouce à l’arrière de la lame. Faites-la glisser sur la mèche jusqu’à la pointe du fusil. 3 à 4 allers-retours par côté devrait suffire. Répétez ce mouvement à chaque niveau où la lame est abimée.

Pour les droitiers, tenez votre fusil dans la main gauche et le couteau dans la main droite. Pour les gauchers ce sera l’inverse. C’est le couteau qui doit être maitrisé avec habileté, le fusil ne doit pas bouger.

LA PIERRE À AIGUISER

Il est recommandé d’utiliser une pierre à eau plus qu’une pierre à huile. Choisissez une pierre à deux faces, celle-ci vous permettra d’aiguiser votre couteau et de le polir pour une finition plus belle et plus précise. Il y aura une face avec un grain plus agressif pour refaire le fil du couteau puis un grain plus fin pour affiner. Pour la pierre, l’aller se fait avec un geste qui permet d’aiguiser la lame de la pointe au talon, contrairement au fusil où l’aiguisage se fait au même niveau de la lame pendant les 3-4 allers-retours. 

Il est important de laisser la pierre à eau, dans l’eau 10-15 minutes avant de commencer. La pierre doit être humide tout au long de l’aiguisage, il faut donc rajouter de l’eau régulièrement. Pour un couteau de chasse, vous pouvez choisir une pierre avec un grain entre 800 et 1000 d’un côté (aiguisage) et entre 2000 et 5000 de l’autre côté (polissage).

QUELQUES CONSEILS AVANT DE COMMENCER

- Que vous choisissiez de le faire par un professionnel ou avec votre propre matériel, il va falloir être judicieux. Un professionnel ou un matériel de premier prix est rarement le bon choix ! Par contre, attention, le prix le plus cher n’est pas non plus le meilleur choix. Comparez les avis, demandez à des professionnels qui ont de l’expérience et regardez les avis en ligne.

- L’installation pour aiguiser est une étape importante. Vous devez travailler sur un plan plat, avec de la place pour faire vos mouvements et une position confortable. Mettez quelque chose comme un chiffon sous la pierre par exemple. Cela évitera que votre main frotte sur le plan de travail à chaque aller-retour.

- L’angle d’aiguisage varie selon la lame et son utilisation. Pour un couteau de chasse, l’angle conseillé pour l’aiguisage est de 25-30 degrés. Vous trouverez votre angle préféré une fois que vous en aurez expérimenté plusieurs. L’important, lors de l’aiguisage, est de rester constant dans l’angle. Il ne faut pas changer d’angle à chaque aller-retour sur le fusil ou la pierre, sinon votre lame sera déformée.

- Évitez les équipements électriques qui sont pour les experts. Ils sont beaucoup plus abrasifs pour le métal, donc si une erreur est faite, elle sera beaucoup plus difficile à corriger. 

- Il est important d’aiguiser un couteau dans les deux sens. Par exemple, vous pouvez faire l’aller en poussant sur la lame et le retour en tirant sur le couteau.

- Essuyez les résidus de métal et regardez régulièrement le fil de votre lame au cours de l’aiguisage. Les parties brillantes sont les parties aiguisées et les parties plus sombres sont les parties plus usées donc à aiguiser.

- Si vous êtes débutant, ne commencez pas par votre couteau préféré ! Entrainez-vous d’abord sur des couteaux qui vous permettront de faire des erreurs, sans regret.

- Il n’y a pas besoin d’appuyer fort et d’aller vite. La vitesse vous fera faire plus d’erreur et une forte pression accentuera vos erreurs sur la lame.

- Il est préférable d’aiguiser son couteau régulièrement pendant quelques minutes plutôt que de l’aiguiser moins souvent et plus longtemps.

Savoir aiguiser son couteau est un art dur à maitriser. C’est en pratiquant que vous trouverez le mouvement et l’angle qui vous convient. Et, comme il n’y a pas de réussite sans échec, ça prendra du temps et des couteaux pour s’entrainer ! Une fois expert, l’aiguisage vous prendra de moins en moins de temps et vous économiserez de l’argent et de l’énergie !

HAUT